Difficile d’avoir loupé la dernière prestation de notre graffeur local et international Tilt dans une chambre d’hôte à Marseille, le Vieux Panier.  Cette maison d’hôtes comporte cinq chambres entièrement revisitées par des artistes ou designers. Un choc culturel pour cette vieille bâtisse du 17ème siècle qui a subi les coups de Poscas et de bombes de graff de Tilt avec l’aide ses acolytes Tober, Grizz et Don Cho. La vidéo est enfin sortie histoire de revenir sur cette installation artistique à succès.

Outre le travail artistique, il y a tout une réflexion sur l’espace et le contraste. La chambre est séparée en deux univers totalement différents, où le chaos d’un squat s’oppose au pur calme luxueux. Un moyen de rapprocher du street art et du tag un public inhabituel, mais aussi de montrer que finalement ces deux univers se ressemblent par leur étrangeté.

Voici les propres mots de Tilt qui décrivent parfaitement la motivation derrière ce geste: « Pour la petite histoire, j’ai fait une installation dans le sous-sol de la Galerie Celal à Paris où j’ai recrée une ancienne chambre d’hôtel. J’ai « détruit » cette chambre avec des tags et des flops. Je viens de la culture Graffiti traditionnelle et j’ai toujours aimé quand les murs, les trains, les toits sont recouverts de tags. Je trouve que cela illustre l’énergie d’une ville et la façon dont certains décident de profiter de leur environnement urbain. »

La chambre s’appelle « Panic Room », avis à ceux qui voudraient se prendre un petit weekend dans ce squat luxueux…

Source