Aujourd’hui, on s’intéresse à Entek! Le rappeur du projet Pour Ma Paire de Jordan, aux cotés de Grems et MiM, a accepté un interview pour Urbstreet. C’est le premier album de Dubkho, alliant le rap français aux rythmes dubstep. Pour ceux qui ne connaissent pas, ci-dessous le premier clip intitulé Usla:

[youtube IcfSJ6Oxys4]

PMPDJ est en écoute libre sur Deezer, en téléchargement légal sur Itunes mais pas en vente chez ton disquaire.

Walek: Le grand public ne te connait pas vraiment…Peux-tu nous dire qui tu es, nous décrire ton parcours?

Entek: Yo ! Moi c’est Entek aka nTek aka nT4 aka nT4000 aka nT430, tout ça à la fois! haha!
Je viens de Tours 37 City Zoo, je suis rappeur, beatmaker et beatboxer à mes heures perdues… J’ai commencé par le piano à 8-9 ans, j’ai pas trop accroché, puis j’ai fait de la batterie à 9-10 ans et c’est à ce moment-là que j’ai compris que la musique et moi allions être très proches pendant un long moment…
Grâce à la batterie j’ai découvert pas mal de délires musicaux (Marching band, Jazz, Afro-Cubain…). Ca m’a énormément ouvert les yeux sur ce qu’il se passait autour de moi, musicalement parlant, et du coup j’ai commencé à chercher par moi même ce que je voulais écouter, c’est là où je suis tombé dans le hip-hop. A l’époque, genre 16-17 ans (ça fait un peu style je suis vieux, mais pas du tout!), je galérais à jouer mes partitions, et pour m’aider un peu, mon prof de batterie m’as dit: « Chante la partition quand tu la joues! » et indirectement, j’ai commencé à beatboxer mais sans vraiment savoir comment ça s’appelait… C’est que deux ans plus tard, en fait, que j’ai appris que c’était du human beatbox.
Et puis, en ce qui concerne le rap et les prods, c’est venu par la force des choses. Quand tu essayes de trouver ton propre univers musical, tu te testes et après tu accroches ou non. Je suis un gros geek, j’avoue et je suis rythmique donc tout ce qui est percussions, comme en MAO ou sur Synth Pad, je kiffe! Mais le beatbox y a été pour beaucoup, Supermicro Grems aussi d’ailleurs!

W: Il y a quelques semaines, vient de sortir PMPDJ, peux-tu nous expliquer le projet?

N: Pour ma paire de Jordan est issu d’une fusion de trois personnes: Grems, MiM  et Moi. La plupart des morceaux sont assez dynamiques car on veux les jouer au maximum sur scène. PMPDJ nous représente, tout ce qu’on vit ,en fait, tous les délires c’est dedans.
Grems, que vous connaissez surement, est beaucoup plus dans la deephouse, le broken beat et la detroit techno que MiM et moi. C’était vraiment ultra cool de sa part de bosser avec nous sur ce projet hybride qui mélange le Dubstep et la deephouse avec des touches d’abstract hip-hop.

Grace à ce projet, on a eu le plaisir de travailler avec de très bon artistes, comme Son Of Kick, Foreign Beggars, Rimcash & Didaï, Night Drugs et Broad Rush, qui ont tous joué le jeu à fond. C’était donc super cool et enrichissant.
On a fait cet album dans l’unique but de s’acheter des Jordan, nous avons d’autre métiers en parallèle!

W: Dis-nous pour quelles raisons nos lecteurs doivent à tout prix acheter l’EP?

N: Parce qu’ils n’ont jamais entendu ça! haha! Plus sérieusement les français n’exploitent pas ce genre de musique pour rapper donc c’est un peu avant-gardiste… Si vous voulez du changement, c’est ici!

W: Comment se passe ta relation avec Grems? Il ne t’a jamais donné envie de peindre?

N: C’est un très bon ami à moi maintenant, on bosse régulièrement ensemble depuis presque trois ans. C’est vraiment un gars super impulsif et supra dynamique, donc difficile à suivre mais c’est un très bon moteur pour quelqu’un comme moi qui se pose beaucoup trop de questions!  Et puis au niveau de la peinture… J’ai essayé plusieurs fois… Mais même avec tout la bonne volonté du monde, je crois que les murs ou les bombes ne m’aiment pas…

W: Que penses-tu du beatbox et du rap en France?

N: Le rap français, je peux pas trop dire, j’écoute pas vraiment, j’écoute plutôt tout ce qui est outre manche. Par contre, niveau beatbox, il y a une communauté qui grossit de plus en plus en France! Elle est super soudée et totalement conviviale. J’ai beaucoup appris avec eux par l’intermédiaire des Championnats de France, des nombreux Jam organisés un peu partout! Et j’en apprend toujours, en tout cas, gros respect à eux!

W: Des projets pour l’avenir?

N: Les projets? PMPDJ 2, en construction! haha! Un mini EP solo qui est fini, en attente de sortie, mon album solo en construction aussi, plein de clips… Et puis peut-être un album instrumental pour ma part mais ça ce n’est qu’une idée.

W: Tu nous dédierais une petite punchline?

N: Je suis trop pourri en freestyle … Yé heuu YOO YeYooo !!

Un gros merci à Entek, et, ne déconnez pas, c’est important des Jordan!

Crédit Illustration: Grems

 

  1. WeedHaze
    Avr 15, 2011

    des tueeeeurs

    Reply
  2. RICK ZEYMOUR
    Avr 15, 2011

    QUALITADE!!!!!!

    Reply