chimodu3

Ses photographies ont fait le tour du monde, ont décroché trente-trois couvertures de The Source – le magazine Hip Hop incontournable des Etats-Unis – et lui-même a passé le même nombre d’années à photographier les grands noms du rap US tels que Easy E, Nas, Method Man, Snoop Dogg ou Biggie.

Alors voilà. Ça nous a un peu surpris de découvrir ce nom il y a seulement quelques jours dans un vieil article de Gasface. Pourtant, on les connait les photos. Posters, couvertures Facebook, photos biographiques… Puis les articles ne manquent pas à son propos. Et pourtant, on a réussi à rater ça.

chimodu5

Alors on s’est dit qu’on était pas seuls dans cette situation et que cette figure emblématique de la culture photographique Hip Hop méritait bien qu’on s’y attarde quelques minutes. Chi Modu. C’est son petit nom. Pas seulement photographe, c’était aussi un ami des plus grands, de Tupac à Method Man. Chi est né au Nigéria mais a été élevé dans le New Jersey. Il a du grain à revendre et de la jugeote, alors il accède à l’une des écoles les plus prestigieuses de la région. Seulement voilà, ses parents doivent retourner au Nigéria. Il décide alors de rester et de continuer sa vie dans la petite bourgade de Lawrenceville en toute indépendance tout en développant une passion pour la photographie.

chimodu2

Avec deux diplômes en poche de Rutgers (l’Université de New Jersey) puis du Centre Photographique International de New York, quelques années plus tard, l’œil novateur de Chi attire les plus grandes agences et compagnies. Les années 90 sont aussi les années d’or de la culture hip hop qui commence alors à se construire une identité à part entière. Au bon endroit, au bon moment, il tape à la porte des rappeurs et s’offre des photoshoots aujourd’hui célèbres, de la fameuse « photo d’identité » d’ODB à celle de Tupac avec le bandeau.

chimodu4

Je revois Snoop repasser ses jeans dans un appartement trois pièces de Venice Beach, histoire de se préparer pour le shooting de son premier album, Doggystyle.
Interview de Chi Modu sur Surl Mag

chimodu

Couvertures de magazines, pochettes d’albums… Chi Modu a permis d’immortaliser les premiers pas du rap américain et de mettre « des visages » sur ses précurseurs. Il a aussi relevé le défi d’apporter une vision « plus journalistique et documentariste » au sein du monde Hip Hop. Il reste l’une des références en la matière même s’il a depuis pris un chemin différent du photo-journalisme. Dommage que ça s’arrête. Mais merci pour tous ces souvenirs Chi.