Aujourd’hui on va se pencher sur un projet très intéressant qui a attiré notre attention: Le Detroit Beautification Project. L’idée est impulsée par le légendaire crew The Seventh Letter (la septième lettre de l’alphabet est G, ce qui fait référence au graffiti). Ce collectif a été fondé en 2000 par les leaders des deux crews les plus en vogue de la côte Ouest, AWR et MSK. Le dessein de ce collectif est de promouvoir le travail et l’art de ses membres par des expositions, des collaborations avec des marques ou des projets plus particuliers. Ceci explique d’ailleurs la notoriété et l’influence de ce crew particulièrement présent sur la toile contrairement à ses confrères.

C’est une sorte d’armée artistique composée de véritables talents autant dans le graff que dans la photographie, le tatouage, la sculpture ou encore la musique. Si son fief est à Los Angeles, le crew se déploie à travers le monde: San Francisco, Paris, Londres, Milan, Tokyo, Bangkok, Seoul… Il regroupe les graffeurs les plus connus tels que Pose, Saber, Ewok, Retna, Sever, Rime… et la liste s’allonge jusqu’à une vingtaine de noms.

Le Detroit Beautification Project fait donc partie d’un de ces « projets particuliers ». Comme son nom l’indique, il a pour but de redonner vie à la « Motor City ». En effet, cette ancienne ville industrielle a perdu de sa prestance et de sa main d’œuvre au fil du temps. Résultat, de nombreuses friches industrielles n’attendent plus que de reprendre des couleurs… En utilisant tous les moyens artistiques possibles, les membres du crew se sont donnés le pari de redécorer les bâtiments en ruine. Sever a d’ailleurs déjà commencé « les travaux » avec une première pièce représentant la mort du street art (voir la première photo). Vous reconnaitrez les caricatures des artistes Twist, Os Gemeos, Shepard Fairey, Banksy, Futura, et Kaws. D’autres pièces ont commencé à fleurir en photo sur la toile comme la dernière de Nychos et Flying Fortress ou celle de Reyes.

Les différents chapitres vidéos de cette aventure supportée par Montana Cans, 1xRun, et Contra Projects abordent à la fois un angle de graffeur et un angle d’architecte comme on peut le voir plus particulièrement dans le teaser du chapitre 2 qui appuie fortement sur l’aspect de ville en ruine. Un projet ultra intéressant qui change de d’habitude où les graffeurs cherchent à s’investir réellement pour mettre leur talent au service de la beauté urbaine !

Source