Quand les graffeurs se mettent à faire de l’humanitaire, ça rend toujours les choses meilleures. Ainsi les fameux Retna et Risk ont répondu à l’appel de Heal The Bay, une association ayant pour but de restaurer la baie de Santa Monica qui croule aujourd’hui sous de nombreux déchets.

Aidés par un riverain qui leur a fourni le mur, ils ont mis en place le projet Oceans At Risk qui se clame comme la plus grande installation artistique chez un particulier. Le but de cette fresque composée de 150 panneaux de bois est ainsi de réunir des fonds pour la protection de l’Océan (réchauffement, pollution…).

Après deux mois de dur travail et de nombreux bénévoles, la fresque surplombe l’Océan. Seul hic, la mairie et les collectivités locales considèrent l’œuvre comme illégale, et réclament une amende journalière de 5 000$…  Les riverains ont commencé à se mobiliser, et l’affaire est à suivre, même si à ce jour, le graffeur Risk lui-même vient d’annoncer que le mur restera intact au moins jusqu’au 17 septembre.

Source