Le Graffuturism devient de plus en plus à la mode…. Petit rappel de nos précédents articles: « Le graffiti est vu ainsi comme un moyen transcendantal pour mimer le chaos, la progression du mouvement, le désordre de la structure à la texture en passant par des allures schizophréniques« 

La preuve, c’est qu’on trouve de plus en plus de graffeurs qui se déclarent faire partie de ce mouvement. Alors pour ceux qui sont déjà fans, Sibel, du Collabo Arts Crew (une agence internationale qui a pour but de promouvoir les talents artistiques et leur diffusion dans le monde entier), a suivi les graffeurs Poesia (Transcend) et Kofie (WCA).

Avec une préparation d’un mois et un mur en tête, les graffeurs ont ainsi libéré leur talent en suivant les règles du monde de l’abstrait et du mouvement à Oakland, en Californie. Un beau résultat dont la technique a été magnifiquement captée par le time-lapse.

SourceCrédits photo