Une frimousse blonde, des yeux bleus renfrognés, des paupières tombantes. Avec son air nonchalant, Pat Perry fascine. C’est l’histoire classique du mec qui dessine depuis qu’il sait tenir un crayon. L’histoire du mec qui a son chemin tout tracé vers une carrière artistique académique. Sauf que lui, il finit par tout lâcher. Et il écrit même un essai à ce sujet.

ftperry03

Forcément à 19 ans, ça bouillonne. Il réalise vite que la monotonie du Michigan n’est pas faite pour lui. Alors il tente de la fuir, de partir à la recherche de cette créativité intrépide. Il quitte son confort à la recherche d’expériences brutes, immatérielles, loin du monde ambiant.


« I’m diligently exploring how art can be used to question value placement and expand the field. I happily fail everyday ».

Pat Perry pour Papirmasse


re117

Certains artistes considèrent le déplacement comme une véritable barrière à leur créativité. Ce besoin rassurant d’être confortablement installé dans un environnement familier. Pat, c’est tout le contraire. Toutes ses pensées, ses réflexions et ses doutes, passent sur papier, qu’il soit assis sur un tronc d’arbre en pleine forêt à un siège de bus en direction de la Pennsylvanie.

Beaucoup de pensées se bousculent dans sa tête, donnant forme à cet univers décadent, millimétré, sur-réaliste. Armé de ses stylos à bille et crayons graphites, les formes humaines et urbaines, presque oniriques, peuplent les pages cornées de ses petits carnets Moleskine. Une sorte de patchwork des traces passées de ses voyages, comme sa superbe série alliant écrits, photographies et croquis: Alaska.

intheyard_print EUsketchbook_6_1_871_700


« In the past two months I ‘ve been through about 20 states and hopped freight trains over 2,500 miles. Traveling is the best way I’ve found to liberate myself from the illusions of my own small life. In certain ways, I’ve learned more spending nights under an overpass talking to an old rambling man than in classrooms. To grow as an art maker, I must grow as a person. To grow as a person, I have to toss myself into the unknown! »

Patt Perry pour Beautiful Decay


Medium_PatPerry_sa1 000a4_1063_700

Rien n’est figé. Chaque croquis est en mouvement, imprégné d’une énergie tantôt tempérée, tantôt dupliquée par le choix des couleurs.

D’ailleurs, le jeune illustrateur fait partie des rares coups de crayon qui arrivent à vivre de leur talent. Pat collabore régulièrement avec des marques pour donner vie à des histoires. En dehors de ça ? Il passe son temps libre à apprendre. Apprendre à naviguer, apprendre construire des maisons. Apprendre à reconnaître les différentes espèces de plantes ou apprendre chanter des chansons de country. Pat c’est quand même un peu un être hors-nome dont l’art évolue au grès de ses remises en question personnelles… et dont la superbe histoire est à découvrir au quotidien sur son blog !

sketchbook80_879_700_s re83