Ce ne fut pas une semaine très productive et on s’en excuse. Et oui encore une ! Il fait chaud, il fait froid, on se découvre, on se couvre. Certains restent chez soi en ce dimanche à se morfondre, d’autres font l’effort de se lever pour aller voter. On commence à perdre notre motivation des nouvelles résolutions de la rentrée… Flashback de l’été. Le soleil est là sur toute la France. Fermez-les yeux, imaginez vous les pieds dans le sable, la mer vous léchant les orteils… Et c’est parti.

En parlant de soleil, la pop sucrée et douce de Kakkmaddafakka (vous avez le droit de lire le nom à voix haute) est le son parfait pour se réveiller avec les doux rayons du dimanche matin. Si au contraire vous préférez aborder le dimanche ou le lundi matin avec une sorte d’énergie psychédélique, le petit nouveau sur la scène Hip Hop/Soul Gonjasufi (le nom veut d’ailleurs tout dire, un somptueux mélange de soufi et de ganja) saura transporter votre esprit dans un cosmos de relaxation totale… Autrement, bonne (vieille) découverte avec Java, un rap musette bien trop rare en France. Et pourtant, qu’est-ce que c’est bon ! De la qualité sur tous les points. Côté classique et voix perchée, écoutez d’une nouvelle façon (culinaire) le grand Edson Cordeiro. Pour les plus poètes d’entre vous, un nouveau Gil Scott Heron est né en la personne de Ian Kamau, entre poésie, rap et soul. Et tant qu’on parle de figures marquantes de la musique, petit détour par Burning Spear, un des grands papas rastafari du reggae. Hé oui, il n’y a pas que Bob…

Walek: Java – Sexe Accordéon et Alcool
Le classique des classiques du rap musette, un son qui me rappelle les matins de taffe dans les champs après une nuit passée dans les fêtes de village. C’est pas d’la menthe à l’eau !

Voke: Gonjasufi – DedNd
Parce que l’album « A Sufi And A Killer » de Gonjasufi est sans doute l’un des meilleurs albums que j’ai jamais entendu !

Sinh: Kakkmaddafakka – Is She
Une pop-song parfaite en provenance de Finlande. Un piano trop doux, une mélodie de dimanche matin, la tête dans l’oreiller. Jouissance quand l’été décide de se prolonger..

Beni: Edson Cordeiro – Kiss
Vous croyez que l’on a le temps de raconter un morceau en 1 minute 35 ? Bon je vais essayer, prenez un morceau ultra connu et qui, passé un bon million de fois sur chaque radio du monde, a perdu une partie de son sens et de sa saveur… Dépecez-le de toutes ses fioritures Eighty’s et assaisonnez-le à la sauce Carioca. Veuillez à que ça ne sente pas le réchauffé.
A déguster à deux…

Matt: Burning Spear – Slavery days
Preuve qu’on construit sa culture musicale tous les jours ! Je ne connaissais pas jusqu’à hier ce pionnier jamaïquain et rastafari du reggae. Ce fut une grande figure au côté de Bob Marley et Marcus Garvey, mais aussi un grand défenseur de la liberté dans son pays. Un bon petit reggae détente comme on aime qui garde tout de même son aspect revendicatif et engagé.

Ary: Ian Kamau – Misunderstood
Un morceau qui unifie magnifiquement la voix soul et les beats et lyrics Hip Hop. Proche du slam, Ian Kamau s’impose encore une fois comme un pur poète dans la lignée de Gil Scott Heron.