AntipodesSoshAustralie3

Après avoir fait des heureux en avant-première dans le magazine papier Soul BMX et lors des projections publiques, le roadtrip Antipodes est enfin sorti sur la toile il y a trois semaines en version complète. Et pourtant, alors qu’on a posé nos bagages pour un an à Brisbane en Australie, on a réussi à rater la sortie de ce petit bijoux… Alors on se rattrape, car c’est l’occasion de découvrir les magnifiques paysages australiens tout en profitant des talents du team Sosh !

AntipodesSoshAustralie4

Bon, commençons par la petite présentation pour ceux qui n’ont pas suivi toute l’histoire. Antipodes est un projet né d’une collaboration entre Sosh (forfait mobile rattaché à Orange) et le magazine Soul BMX. Si c’est avant tout un roadtrip en camping-car entre quatre riders et potes qu’on ne présente plus (Maxime Charveron, Matthias Dandois, Luc Legrand d’Etnies pour le BMX et Sam Partaix pour le skate), Antipodes a aussi pris les airs d’un documentaire mêlant découverte d’une autre culture, complicité entre potes et rencontres marquantes. De Brisbane (gros cœur) à Melbourne, en passant par Sydney et la Tasmanie, ces quatre compères ont parcouru des kilomètres (oui parce que on le rappelle, c’est un contient) pendant deux mois pour nous ramener des sacrés souvenirs loin du froid hivernal français.

AntipodesSoshAustralie

On retrouve bien évidemment des tricks de haut-level dans des spots atypiques avec des riders locaux: réservoirs, barrages, usine désaffectée, ou même un petit plaisir extrême du côté des Blues Mountains. Mais aussi qui dit Australie dit surf et graffiti (ouais, bon on dit ça car on est en plein dedans), et les garçons ont eu l’occasion de faire d’agréables rencontres du graffeur slovaque Dadu aux surfeurs internationaux Lee Ann Curren, Jérémy Florès et Maxime Huscenot avec qui ils ont tâté la planche de surf à Byron Bay (bon les gars, on a grillé votre passage à Nimbin).

AntipodesSoshAustralie2

Le petit plus du projet c’est que le public a pu suivre les aventures des quatre riders en suivant le compte-rendu quotidien de leur aventure et en ayant la possibilité de leur proposer de relever des défis. Un moyen aussi de partager les émotions que peut apporter un voyage dans ce genre… Ces émotions qui ont d’ailleurs été habilement captées (les scènes de chute et de persévérance sont à voir) par notre grand habitué de l’art cinématographique en matière de BMX (oui, on complimente) Hadrien Picard mais aussi Ben Bello, Ludovic Azemar, Samuel Smith, et toute l’équipe technique derrière le projet. Ce premier a d’ailleurs confirmé ce ressenti lors de la projection: « Beaucoup de gens m’ont dit qu’ils avaient ressorti leur skate & que le film leur avait donné l’envie de voyager avec leurs potes. C’est le plus grand remerciement qu’on ai pu me faire ».

Bon maintenant, fini la parlotte, place à la vidéo, et pour reprendre la petite phrase de fin de Soul BMX, tiré du film Into the wild : « le bonheur ne vaut que si il est partagé ».

Source 1  Source 2