Découverte de l’exposition « Parcours » à Montpellier où les graffeurs locaux Al, Smole et Salamech ont pris d’assaut une villa des Arceaux. Inaugurée il y a deux mois, le résultat final a demandé un an de travail de rénovation et d’imagination.

Avec douze pièces et 170m² au compteur, cette maison du centre-ville, maintenant reconnue comme une œuvre d’art, a bénéficié d’une véritable transformation des murs aux sols et jusqu’aux plafonds tout en suivant le cheminement des univers des trois compères: collages, graffs, toiles, photos…. Une nouvelle vie pour cette maison lourde d’histoire puisqu’elle était connue alors pour être un squat de toxicomanes. En effet, à leur arrivée en septembre 2012, elle était dans un piteux état: murs délabrés, débris jonchant le sol, seringues usagées…

À la fois atelier et lieu de résidence pour Al, Smole et Salamech, les murs n’ont pas simplement retrouvé vie et couleurs: ils racontent une histoire. Celle d’un street-artist et de son univers où l’on peut retrouver des thématiques comme l’illégalité, les voies ferrées ou encore l’enfance . Petite anecdote marrante: c’est le propriétaire de la maison, François Fontès, aussi architecte, qui a demandé de l’aide aux trois graffeurs d’après une idée de son fils Arnaud de 14 ans !

Pour les plus curieux ça se passe au 2 rue Marcel de Serres jusqu’au 6 janvier avant la démolition de la maison, une façon aussi de questionner la spatialité et la temporalité d’une œuvre d’art. Pour citer Al, « C’est un centre d’art urbain éphémère, une immersion complète pour une meilleure compréhension des arts urbains par le grand public ». Ouvert mercredi et samedi, de 10h à 19h et pendant les vacances scolaires toute la semaine de 10h à 19h sauf le lundi. Merci à Valentin Tuil pour la vidéo !

Sources 1 2